Piment Noir Wiki

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
fr:notes_sur_le_projet [2014/07/11 20:51]
fraggle
fr:notes_sur_le_projet [2014/07/22 05:45] (Version actuelle)
fraggle
Ligne 7: Ligne 7:
 La spécificité de cette recherche est quadruple : La spécificité de cette recherche est quadruple :
  
-    * D'une part la grande capacité et rapidité de calcul et de stockage des informations disponibles. L'​automatisation et la facilité du classement de ces informations.+    * D'une part la grande capacité et rapidité de calcul et de stockage des informations ​(au sens informatique) ​disponibles. L'​automatisation et la facilité du classement de ces informations.
     * La miniaturisation extrême du matériel.     * La miniaturisation extrême du matériel.
     * L'​adjonction à celui-ci d'un module de calcul dit « intelligent » puisqu'​il analysera les habitudes d'​usage des utilisateurs et pourra anticiper sur leurs demandes.     * L'​adjonction à celui-ci d'un module de calcul dit « intelligent » puisqu'​il analysera les habitudes d'​usage des utilisateurs et pourra anticiper sur leurs demandes.
Ligne 20: Ligne 20:
 Si dans un premier temps l'​expérimentation porte sur l'​utilisation du matériel en « Média Center » l'​objectif est d'​élargir l'​usage à l'​ensemble des fonctions de l'​informatique,​ de la domotique, de la surveillance de locaux, etc. Si dans un premier temps l'​expérimentation porte sur l'​utilisation du matériel en « Média Center » l'​objectif est d'​élargir l'​usage à l'​ensemble des fonctions de l'​informatique,​ de la domotique, de la surveillance de locaux, etc.
  
-Le tout fondé sur des démarches communautaires,​ non lucratives, non accumulatives ​de capitaux, visant à étendre la liberté de circulation des informations,​ en particulier avec l'​usage et la création de logiciels libres.+Le tout fondé sur des démarches communautaires,​ non lucratives, non cumulatives ​de capitaux, visant à étendre la liberté de circulation des informations,​ en particulier avec l'​usage et la création de logiciels libres.
  
-Il faut d'​ailleurs savoir à ce sujet que si l'​informatique grand public propriétaire est hautement payante, malgré une baisse considérable des prix, sans les logiciels libres, sans la liberté d'​accès à la masse considérable d'​informations ​(au sens informatique) ​disponible gratuitement,​ il n'y aurait ni système d'​exploitation pertinent, ni encore d'​Internet.+Il faut d'​ailleurs savoir à ce sujet que si l'​informatique grand public propriétaire est hautement payante, malgré une baisse considérable des prix, sans les logiciels libres, sans la liberté d'​accès à la masse considérable d'​informations disponible ​librement et gratuitement,​ il n'y aurait ni système d'​exploitation pertinent, ni encore d'​Internet.
  
 Un deuxième axe de cette recherche consisterait à proposer à des particuliers ou à des entreprises la mise à disposition du temps libres de leurs ordinateurs personnels pour réaliser des calculs au bénéfice de projets ou d'​activités bien identifiés de façon tout à fait transparente et sécurisées pour ces particuliers. De la sorte, avec cette mutualisation,​ on économiserait des installations,​ de l'​énergie en gagnant en efficacité. Cela est évidemment tout à fait possible lorsque l'on sait que la grosse majorité des ordinateurs aujourd'​hui ne sont utilisés au maximum qu'à 10 % de leurs capacités sauf dans certains milieux professionnels ou dans de gros centres de calculs. Un deuxième axe de cette recherche consisterait à proposer à des particuliers ou à des entreprises la mise à disposition du temps libres de leurs ordinateurs personnels pour réaliser des calculs au bénéfice de projets ou d'​activités bien identifiés de façon tout à fait transparente et sécurisées pour ces particuliers. De la sorte, avec cette mutualisation,​ on économiserait des installations,​ de l'​énergie en gagnant en efficacité. Cela est évidemment tout à fait possible lorsque l'on sait que la grosse majorité des ordinateurs aujourd'​hui ne sont utilisés au maximum qu'à 10 % de leurs capacités sauf dans certains milieux professionnels ou dans de gros centres de calculs.